So'cru !

Ateliers sur l'alimentation vivante


Poster un commentaire

Ma patience a des limites !!!!

Je pourrais vous faire croire que j’ai tenu bon mais non !

Et oui, j’ai (presque) honte …. mais j’ai craqué avant le 1er octobre !

Fromage de noix de cajou

28 jours plus tard….

Je me suis dit que le goût ne changerait plus vraiment en trois jours donc je n’ai pas résisté.

Après 28 jours, le faux-mage a pris une saveur un peu acidulée et une consistance plus ferme  ! Il a réduit de moitié le bougre… Mais ni plus ni moins qu’un fromage de chèvre frais que l’on affine donc processus normal !  Difficile de partager un goût avec une photo et vous devrez me croire sur parole, il est parfait !

Si vous êtes tenté par l’expérience, suivez la recette de l’article précédent ou mieux venez participer à un atelier avec moi. Cliquez sur le bouton Réservations Ateliers et à très bientôt !

Publicités


1 commentaire

On va pas en faire un fromage !

Hé bien si ! pourquoi pas….

 Ail et ciboulette

Ail et ciboulette

Et pas qu’un, mais deux ou trois faux-mages ou frawmages. Plusieurs orthographes possibles pour ces faux fromages ou fromages « crus » (encore que le terme Raw soit à mon avis un peu déplacé ici, la plupart des fromages dignes de ce nom se font au lait cru, non !). Je préfère les appeler faux-mages car pour être parfaitement honnête, vous ne pourrez pas avec cette méthode avoir un fromage type camembert bien coulant…. enfin si l’un d’entre vous trouve le moyen d’imiter ce genre de pâte, je suis preneuse de la recette !

Raisins secs et romarin

Raisins secs et romarin

Mais vous pourrez quand même retrouver la saveur d’un fromage frais aux fines herbes ou de ces fromages enrobés d’herbes sèches.

Et si vous avez la patience de le laisser s’affiner plusieurs semaines – vous pourrez même obtenir un fromage plus sec style crottin de chèvre. si, si !

Ces faux-mages sont intéressants à plus d’un titre. Si vous avez décidé d’arrêter les produits laitiers, il y a des chances que le fromage vous manque, non ? fromage ou dessert vous saurez quoi choisir !
Vous pouvez avoir une allergie à la lactose ou à la caséine, ou tout simplement être curieux de tester de nouvelles saveurs. Car vous verrez c’est bon, vraiment bon !

Selon la recette et en variant les noix utilisées vous obtiendrez également des résultats différents. Pour ceux présentés ici, j’ai utilisé des noix de cajou comme ingrédients de base et de l’eau. Mais vous pouvez préférer les amandes, les noix de macadamia, et du jus de légumes à la place de l’eau.

Fauxmage lavande fenouil et ail et fines herbes

Fauxmage lavande fenouil et ail et fines herbes

Voyons un peu la recette ! retrouvez une variante de la recette, clic ici !

2 tasses de noix de cajou ou de macadamia mises à tremper 8h puis égouttées,
1 c à café de probiotique (en pharmacie ou magasin bio),
1 tasse d’eau,
1 c à soupe de levure maltée,
sel et /ou du citron
Pour aromatiser :
A : ail, ciboulette, poivre ou
B : raisins secs, romarin

Mixer les trois premiers ingrédients dans votre blender jusqu’à avoir une crème bien lisse.
Ajouter éventuellement de l’eau si le blender peine à tourner.

Transvasez la crème obtenue dans une passoire recouverte d’un tissu à fromage (genre étamine) suffisamment grand. Refermez le tissu et déposez un poids sur le tout pour forcer l’égouttage. Attention à ne pas mettre un poids trop lourd quand même. On veut égoutter mais pas forcer le fromage à travers le tissu 🙂
Laissez à température ambiante 24h environ mais pas plus de 48h.

Ensuite transvasez la crème dans un bol, ajoutez les ingrédients A ou B ou autres selon votre goût.
Avec deux tasses de noix de cajou, vous avez assez de crème pour faire deux parfums différents. Mélangez bien et transvasez dans un cercle en métal pour former un fromage rond (ou autre moule facile à ôter). Je pose généralement le moule sur une feuille de papier afin de pouvoir le retourner facilement ensuite. Lissez bien la surface et mettez au frigo une journée.

IMG_2877IMG_2876

Au bout d’une 24h, vous pouvez ôter les cercles. Si ce n’est pas assez ferme, attendez encore une journée.
De temps en temps, vous pouvez les retourner afin qu’ils sèchent sur toutes les faces.

IMG_2879IMG_2884

Ensuite, le supplice commence. Il faut attendre…
ou pas !

Je vous conseille d’attendre quand même, quelques jours avant d’entamer le premier faux-mage pour que les parfums se diffusent bien. Et si vous pouvez, attendez encore – un mois ?- pour tester une version plus affinée. Le faux-mage va réduire, les goûts vont se concentrer… comme un vrai fromage !

Si je résiste, je vous ferai une photo dans un mois !
Rendez-vous le 1er octobre 🙂 pour voir l’aspect de mes faux-mages.